Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

jeudi 3 septembre 2015

« Retour à Auschwitz » de Daniel Gauthier


La rencontre Mémoires Juives en Limousin se déroulera du 4 au 6 septembre 2015. C'est aussi dans le Limousin que se situe l'action du polar « Retour à Auschwitz » de Daniel Gauthier.


1989. Jeffrey Baron, étudiant américain, accompagne en Europe son grand-père, antiquaire à Peoria, Français installé depuis des décennies aux Etats-Unis. Mais, en Pologne, il ne se sent pas la force de se rendre à Auschwitz. Son Grandpa y va donc seul. Et en retourne bouleversé.

Leur voyage se poursuit en France, plus précisément dans la région de Limoges.

Là, Jeffrey découvre le manoir familial et des secrets enfouis. Secrets de familles. Secrets d’alliances tactiques sous l’Occupation. Secrets de la Shoah (Holocaust) décimant une famille Juive française et résistante, les Bloch. Secrets autour d’un meuble, un secrétaire Louis XVI, surgi d’un autre continent et d’un passé douloureux occulté.

Secrets aussi d’une région aux résistances diverses, notamment communiste - Georges Guingouin (1913-2005), valorisée et meurtrie par l’Histoire, et où la communauté juive, augmentée de coreligionnaires ayant fui Strasbourg, maintint sa spiritualité et son activisme.

Citons deux grandes figures Juives françaises : Robert Gamzon (1905-1961), fondateur des Eclaireurs et Eclaireuses Israélites de France, chef de la « Sixième » et du maquis « Marc Haguenau », puis créateur après guerre de l'école Gilbert Bloch d'Orsay. Et le grand rabbin Abraham Deutsch (1902-1992), rabbin de Bischeim, qui fonda un Petit Séminaire israélite à Limoges en 1942…

Sur un fond historique tragique, l’auteur noue la petite histoire à la grande, toutes deux entremêlées de politique. L’Occupation et la déportation, la Résistance et la délation, le sauvetage des Juifs et leur spoliation, des apprentis enquêteurs et des sauveteurs israéliens…

En un style vif et fluide, l’intrigue conjugue amour et vengeance, amitié et jalousie, de puissants moteurs du comportement humain. Réunit et sépare des couples. Se déplace du Limousin à Bordeaux.

Ce retour à Auschwitz marque un tournant pour les deux principaux protagonistes, ce grand-père ancien déporté et son petit-fils. Renforce leur relation scellée par un nouveau secret.

Un périple initiatique – sentimental, intellectuel -, qui bouleversera la vie de tous les personnages, masculins et féminins.

Après Cauchemar rouge – roman policier évoquant le terrorisme en France dans les années 1980 -, Daniel Gauthier a écrit un thriller au rythme soutenu mêlant humour et réflexions sur la vie, en le nourrissant de ses recherches documentaires, et en se plaçant dans la tradition du polar engagé.

Mémoires juives en Limousin ont eu lieu les 23 et 24 août à Chavanac (Corrèze) "sur le thème de la mémoire de la présence Juive en Limousin pendant la Deuxième Guerre mondiale : témoignages, conférences, présentation de films, exposition, concert".


Articles sur ce blog concernant :

Daniel Gauthier, Retour à Auschwitz. Editions Amalthée. 324 p. 22 €. ISBN : 978-2-310-00528-9

Le premier chapitre est publié sur le site de l’auteur .

Daniel Gauthier a participé au 15e Salon des écrivains du B'nai B'rith à la Mairie du XVIe arrondissement de Paris, 71, avenue Henri Martin, 75116 Paris. Renseignements : 01-55-07-85-45

Articles sur ce blog concernant :
Cet article a été publié le 12 novembre 2010, puis le 20 août 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire