Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

mardi 22 novembre 2011

Une délégation de l'Orthodox Union reçue au Consistoire israélite de Paris Ile-de-France


Cet article est republié en mémoire de David Messas, grand rabbin de Paris, décédé le 20 novembre 2011.
Cet article a été publié en américain par Ami magazine et modifié le 26 mai 2011
That article was published in American English by Ami magazine.
  
Deux rabbins de l'organisation juive américaine Orthodox Union (O.U.), Moshé Elefant, coordinateur rabbinique, et Menachem Genack, administrateur, ont été invités par le Consistoire de Paris Ile-de-France (9-12 mai 2011).

Ce Consistoire est l'un des Consistoires locaux institués, avec le Consistoire de France, en 1808 par l'empereur Napoléon 1er. Le Consistoire de Paris Ile-de-France est le Consistoire local le plus important parmi les Consistoires départementaux et régionaux membres du Consistoire central de France.
Au service de communautés
Fondée en 1898, l'O.U. est l'agence de certification cacher la plus importante au monde : elle a accordé sa certification cacher orthodoxe à plus de 500 000 produits dans environ 6 000 entreprises dans 80 pays et dans chaque Etat des Etats-Unis. Elle exige que chaque ingrédient composant le produit à certifier réponde à sa cacherout : pas de mélange entre la viande et le lait, viande provenant d'un abattage rituel juif et d'un contrôle particulier par un shochet juif spécialement formé, absence de tout lien avec le porc, interdiction d'animaux (chevaux, cochons, etc.), visites de contrôle selon une périodicité variable par un rabbin de l'OU, etc. Ses 600 rabbins, dont 50 rabbins coordinateurs au siège newyorkais, connaissent la loi juive, "les techniques modernes de production alimentaire, et les procédés chimiques et biologiques". Sa base informatique contient des "informations sur plus de 250 000 ingrédients alimentaires". Les marques agroalimentaires les plus célèbres sont certifiées par O.U. : Coca Cola, Nestlé, Procter & Gamble, Unilever, etc.

Représentant cette association communautaire majeure aux nombreux domaines d'actions - cacherout, synagogues, social, éducation, culture, etc. -, les rabbins Elefant et Genack ont assisté aux cérémonies pour Yom Hazikaron (Remembrance Day) et Yom Haatsmaout (Jour d'indépendance d'Israël) à la grande synagogue de la rue des Victoires à Paris.
Ils ont aussi visité des communautés et établissements scolaires juifs - l'école Lucien de Hirsch et l'ESEJ -, ainsi que le Centre Edmond Fleg. Situé dans le Quartier Latin, le Centre Edmond Fleg est dédié aux étudiants Juifs.


Le 11 mai 2011, les deux représentants de l'O.U. ont dialogué avec les rabbins parisiens en charge des services de la cacherout. A la grande synagogue de la rue des Victoires, ils étaient les invités d'honneur du déjeuner d'une gastronomie française cacher raffinée en présence de responsables de ce Consistoire et de rabbins de communautés franciliennes. Les convives ont pu goûter un vin dont l'étiquette était revêtue des logos de la cacherout de l'O.U. et du Beth Din de Paris (KBDP). Emanant de ce Consistoire, le KBDP a vu ses marges réduites par la multiplication des labels cacher, notamment celui du Rabbinat Loubavich de France.


Fils de l'ex-chef sépharade de Jérusalem, le grand rabbin de Paris David Messas s'était rendu aux Etats-Unis voici quelques mois à l'invitation de l'OU. Lors de ce déjeuner parisien, son discours vibrant était centré sur la nécessité du Tikkoun Olam ("réparation" du monde) par la fraternité, l'amour d'Israël et l'unité.


Puis, le Rav Jermiyahu M. Kohen, Av Beth Din, a loué la compétence des rabbins de l'OU.

Quant à Joël Mergui, président du Consistoire de Paris Ile-de-France, il a souligné la caractéristique de ce Consistoire francilien : une organisation communautaire sans but lucratif. Ainsi, il a rendu hommage aux rabbins qui ont remis des repas spéciaux pour Pessah aux Juifs hospitalisés, emprisonnés, dans l'Armée, etc. Il a souhaité que la nourriture cacher soit à la portée de tout Juif, y compris les plus démunis, et a mis l'accent sur l'élargissement de la gamme de produits cacher. Il a aussi désiré que "plus de Juifs se rapprochent de la communauté Juive institutionnalisée et du judaïsme au travers de la nourriture cacher et de l'éthique". Il a brièvement mentionné le combat du Consistoire pour empêcher une interdiction européenne de l'abattage rituel Juif (shehita).


Un rabbin de l'OU a souligné la mission de l'OU, "une organisation communautaire" guidée par des considérations religieuses et sociales.

Après des prières, les rabbins Elefant et Genack ont participé à un séminaire du Beth Hamidrach des rabbins de Paris.

"Le KBDP est une certification cacher française et européenne importante. L'OU a des standards élevés de certification cacher et déploie une activité européenne et mondiale. De représentants de l''OU et du Consistoire de Paris se sont rencontrés pour envisager des partenariats dans l'intérêt des communautés juives. Nous partageons les mêmes buts : servir la communauté Juive. Nous souhaitons optimiser nos actions. L'industrie alimentaire sera plus intéressée dans la production de produis cacher si nous proposons une échelle qui inclut le marché américain, en plus de celui français", m'a confié le président Joël Mergui, le 11 mai 2011. Il a ajouté que des activistes qui soutiennent les boycotts de produits cacher risquent d'exercer des pressions pour intimider les industriels de l'agro-alimentaire.

"L'OU et le Consistoire de Paris ont défini de stricts critères de certification cacher. Leurs activités sont complémentaires. Aussi, une synergie sera positive pour les deux organisations. Par exemple, l'OU bénéficie de l'expertise du Consistoire de Paris en matière de production de vins cacher en France. Des milliers de bouteilles certifiées cacher par l'OU et le KBDP sont venues", m'a dit Alain Korcarz, chargé de mission auprès du grand rabbin Messas. Alain Korcarz dirige une entreprise "leader européenne dans la boulangerie et viennoiserie cacher" et dont les deux sites de production ont reçu quatre labels de cacherout, dont ceux de l'OU et du KBDP.


"Notre impression de la communauté juive française a été très positive. Nous avons été impressionnés par la vie juive riche à Paris. Les synagogues, les écoles, les institutions juives, les restaurants... Tout nous a montré une communauté en croissance et très vibrante", m'a indiqué le rabbin Moshe Elefant, le 25 mai 2011.


Et d'ajouter : "Nous avons été particulièrement impressionnés par le travail du Beth Din de Paris et de son équipe, tant laïque que professionnelle. Nous sommes très intéressés par l'opportunité de continuer à développer nos relations avec le Consistoire afin de faciliter la disponibilité de tous types de nourritures cacher pour le public qui les demande, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. La communauté bénéficiera de ce co-marketing".


Articles sur ce blog concernant :
Affaire al-Dura/Israël
Aviation/Mode/Sports
Chrétiens
Culture
France
Il ou elle a dit...
Judaïsme/Juifs
Monde arabe/Islam
Shoah (Holocaust)
Articles in English
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire